Corrida

corida

La corrida, un rite barbare pour certains, un art sublime pour d’autres… À cette problématique philosophique s’ajoutent des pratiques contestables (et illégales pour la plupart) utilisées lors de la préparation des animaux avant même les corridas. Taureaux mutilés par la pratique de l’afeitado : on repousse la partie innervée des cornes vers la racine, afin de rendre les cornes moins dangereuses pour les toreros ; outre l’aspect douloureux de l’opération, l’afeitado prive l’animal d’une partie de ses repères spatio-temporels. On est bien souvent loin du fantasme du « combat à armes égales »…

Ce qu’il faut savoir

Les courses (corridas de toros) ont lieu pendant les jours de feria et lors d’autres fêtes, ainsi que tous les dimanches en saison dans les grandes villes. Pour la plupart, ce sont des novilladas où les taureaux (novillos) ont moins de 4 ans, où les novilleros n’ont pas reçu la consécration de l’alternative (investiture solennelle), où il n’y a pas souvent de picadores. Les novilleros désireux de faire carrière y donnent souvent le meilleur d’eux-mêmes.

 

Laisser un commentaire