L’alphabet espagnol
Alphabet espagnol

A(a) B(be) C(ce) Ch(che) D(de) E(e) F(efe) G(ge) H(ache)
I(i) J(jota) K(ka) L(ele) LL(elle) M(eme) N(ene) O(o) P(pe)
Q(cu) R(erre) S(ese) T(te) U(u) V(ve) X(equis) Y(i griega) Z(zeta)

Toutes les lettres de l’alphabet espagnol qui se trouvent dans un mot espagnol doivent être prononcées. Un son simple ne comporte jamais deux signes excepté pour « qu », « gu », « ch »et  « ll ».

Attention, les lettres « ch », « ll », « ñ », « rr » ne peuvent être séparées comme on le fait en français en fin de phrases parce que ce sont des géminées (consonnes doubles). En Espagnol ce sont des lettres à part entière.

Il faut donc écrire un  pe-rro et non pas un per-ro. Le « c » suivi de « a », « u », « o » se prononce comme s’il s’agissait d’un « q », suivi du « i » ou du « e », il se prononce comme « z ».

Lorsque « g » est suivi de « e » ou de  « i », sa prononciation coïncide avec celle de « j ».

Le « b » et « v » se prononcent de façon identique en Espagnol contemporain.

Devant une consonne on utilise « b », après le « m », on emploie toujours  « b » et enfin après  « n » on emploie toujours « v ».
L’orthographe espagnole n’admet pas les combinaisons des lettres de l’alphabet espagnol suivantes : ph,rh,th sont remplacées par F, R ,T.

Partager
 

Laisser un commentaire